Restez chez vous ! #RestezChezVous et découvrez nos recettes spéciales confinement !
Cooking2000, à votre service depuis 2000… Découvrez les recettes de cuisine de Cooking2000.


Cooking2000, à votre service depuis 2000… Découvrez les recettes de cuisine de Cooking2000
Recettes par ingrédients
Veau de la Pentecôte
Artichaut - Carotte primeur
Navet - Petits pois
Entrées chaudes - Tartes salées
Agneau - Brochettes et Barbecue
Ananas - Rhubarbe
Fraise - Cerise

(*) Sachez apprécier et consommer avec modération. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Nos recettes spéciales
fin de confinement

Toutes les actualités…
Bière de Printemps (*)
Recettes AgneauRecettes Agneau

Toutes nos recettes
par thème
 

Cooking2000 sur Facebook
Retrouvez notre
recette du jour
sur notre page
Facebook
Retrouvez des cocktails à base de liqueurs.
Le signe pour les reconnaître : Logo du Printemps des Liqueurs

Modération :
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.


Recettes par ingrédient 
Recettes spéciales confinement 

Cocktails / Vins

Entrées (froides / chaudes)
Tartes / tartelettes
Tartares / Carpaccios
Oeufs / Farces / Sauces
Soupes (froides / chaudes)
Salades
Brochettes / Barbecue
Crêpes salées 
Poissons, Fruits de mer
Viandes
Volailles
Pâtes
Pizzas
Plat chauds
Produits Tripiers 
Recettes de montagne
Légumes
Champignons 
Fromages et Desserts
Crêpes sucrées 
Galettes des Rois 

Glaces

Cuisines du monde

Equipez votre cuisine


Le Printemps des Liqueurs
samedi 21 mai 2016


Créées dans la plus grande confidentialité au coeur des abbayes occidentales du XIVème siècle, fruits du travail tout aussi secret des apothicaires du Moyen Âge tardif aux liquoristes d'aujourd'hui, les liqueurs sont appréciées par un large public depuis plus de 500 ans !


Printemps des Liqueurs 2016 Depuis 2005, le Printemps des Liqueurs permet à tous de découvrir les coulisses de l'élaboration des liqueurs françaises grâce à une opération “portes ouvertes” originale dans les distilleries françaises.

Fort du succès des précédentes éditions (près de 10 000 visiteurs lors des dernières éditions), le Syndicat Français des Liqueurs réédite l'événement en 2016.

Rendez-vous le samedi 21 mai. Moment de dépaysement, cette journée de portes ouvertes est placée sous le signe des voyages.




Les historiens se divisent sur l'époque exacte à laquelle sont réellement nées les premières liqueurs… Une chose est sûre : tous attestent de leur apparition “officielle”, sous forme de potions en Europe au début du XIVe siècle, sous l'influence d'Arnaud de Villeneuve (1238-1313), qui fut le médecin de trois papes et de trois rois, dont celui d'Aragon.

Mais ce n'est qu'au XVIe siècle que les liqueurs se diffusent via les Italiens présents à la cour de Catherine de Médicis… En France on commence à apprécier une liqueur portant le doux nom de “rossolis” (rosée du soleil), élaborée à partir de rose musquée, de jasmin, de girofle, de fleur d'oranger, de lys et de cannelle.

Le phénomène est lancé…






L'art des liquoristes consiste à choisir des matières premières de grande qualité, à en extraire la quintessence (ce qu'on appelle joliment “le coeur aromatique”), puis à maîtriser le dosage et l'assemblage de chaque constituant.

En la matière, les liqueurs françaises se sont de tout temps distinguées par leur excellence, leur variété et leur créativité ! Elles savent à merveille allier les recettes traditionnelles et les créations originales, les saveurs authentiques et les associations inédites. Ce qu'on appelle communément la “French touch”…



Pour élaborer une liqueur, il faut sélectionner quelques éléments : de l'alcool (qu'il s'agisse d'eau-de-vie ou d'alcool neutre), du sucre (ou du miel) et quelques ingrédients aromatiques.

Des fruits, des plantes, des fleurs, des graines, des racines ou encore des épices peuvent être utilisés.

La liqueur contient au minimum 100 grammes de sucre par litre et 15% de volume d'alcool.

Le talent réside dans le subtil et complexe équilibre de tous ces éléments !



Il existe trois méthodes pour extraire les arômes contenus dans les ingrédients utilisés pour élaborer les liqueurs…
La macération (à froid ou à chaud), consiste à baigner un ou plusieurs ingrédients aromatiques dans de l'alcool ;
La percolation (à froid), fait entrer en contact herbes et plantes avec de l'alcool sous pression ;
La distillation (à chaud), dans un alambic mêle les ingrédients et l'alcool, puis les porte à ébullition avant récupération des vapeurs d'arômes par refroidissement.

On privilégie l'un ou l'autre de ces trois procédés selon la nature des matières premières et le type d'arôme souhaité. Couramment, on utilise plutôt l'extraction à froid pour les fruits et l'extraction à chaud pour les fleurs, les graines et les écorces.

Mais attention, chaque liqueur a sa recette !



Le saviez-vous ? Quelques petites gouttes de liqueur peuvent à elles seules contribuer à relever les plats les plus simples.

Tout cuisinier peut aisément profiter des délicates fragrances et des arômes naturels des liqueurs pour élaborer de savoureuses recettes de cuisine, en particulier au moment du dessert : macarons à la violette, granité à la menthe, mousse au chocolat à la liqueur de noisettes, tarte au fromage blanc et à la crème de framboise…

À consommer bien sûr avec modération.



Les liqueurs produites en France sont si nombreuses, si variées qu'il est aujourd'hui presque impossible d'en effectuer l'inventaire exhaustif.

Liqueurs de fruits, liqueurs de fleurs, liqueurs de plantes, liqueurs d'épices… Elles combinent à l'infini leurs ingrédients pour créer des spécialités originales, reflet d'un savoir-faire et d'un patrimoine naturel régional.

Dans le large éventail des liqueurs françaises, on peut cependant distinguer trois catégories :
les liqueurs “historiques” (nature ou sur lit de glace);
les liqueurs dites “modernes” (créations récentes généralement utilisées comme base dans les cocktails);
les crèmes de fruits.

Mais la créativité des barmen, et leur capacité à associer différentes spécialités dans les cocktails qu'ils imaginent, tend à modifier les utilisations habituelles des différentes liqueurs.



Si les liqueurs rencontrent un tel succès auprès des barmen et de leurs clients, c'est qu'elles constituent un ingrédient essentiel (pour ne pas dire incontournable) des plus célèbres cocktails de la planète.

La première chose qu'apprennent les barmen lors de leur formation, c'est de respecter la fameuse “règle d'or” édictée par les grands barmen dès le XIXe siècle…

À savoir que tout cocktail digne de ce nom est composé de trois ingrédients indispensables : un alcool de base (qui forme le corps), une liqueur (qui procure le parfum) et un jus de fruit, un tonic ou autre (qui assure le liant). Ensuite, place à la création et à l'innovation !



Les liquoristes possèdent leur propre syndicat depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale…

Créé en 1945, le Syndicat National des Fabricants de Liqueurs devient en 2003 le Syndicat Français des Liqueurs avec la mission de défendre, au sein de la Fédération Française des Spiritueux, les spécialités de la profession de liquoriste.

Il réunit aujourd'hui une quarantaine d'entreprises membres dont la majeure partie exporte. En 2005, le Syndicat Français des Liqueurs est à l'initiative du Printemps des Liqueurs, occasion unique de faire découvrir au grand public l'univers souvent méconnu des liqueurs “made in France”.



Pour en savoir plus et connaître les entreprises participantes au Printemps des Liqueurs 2016, le 21 mai 2016, rendez-vous sur le site de l'événement : www.printempsdesliqueurs.fr



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.





Cooking2000 communique avec vous
Accueil Nos Dossiers Recette du Jour Info Produits Sorties gourmandes
Gastronomie Vins Info Santé Nos liens favoris Les livres



Dernière mise à jour de cette page :
© 2000-2020 Cooking2000 - Tous droits réservés
URL : http://www.cooking2000.fr


© 2000-2020 Cooking2000