Cooking2000, à votre service depuis 2000… Découvrez les recettes de cuisine de Cooking2000.
Cooking2000, à votre service depuis 2000… Découvrez les recettes de cuisine de Cooking2000
Recettes par ingrédients
Asperges des Sables
des Landes

Betterave - Mâche
Entrées chaudes - Tartes salées
Avocat - Coquilles St-Jacques
Soupes - Plats chauds
Ananas - Banane
Fraise - Kiwi

(*) Sachez apprécier et consommer avec modération. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
Restez chez vous,
ne sortez pas.
#RestezChezVous

Toutes les actualités…
Bière de Printemps (*)
Coquilles Saint-JacquesCoquilles Saint-Jacques

Toutes nos recettes
par thème
 

Cooking2000 sur Facebook
Retrouvez notre
recette du jour
sur notre page
Facebook



Recettes par ingrédient 
Cocktails / Vins

Entrées (froides / chaudes)
Tartes / tartelettes
Tartares / Carpaccios
Oeufs / Farces / Sauces
Soupes (froides / chaudes)
Salades
Brochettes / Barbecue
Crêpes salées 
Poissons, Fruits de mer
Viandes
Volailles
Pâtes
Pizzas
Plat chauds
Produits Tripiers 
Recettes de montagne
Légumes
Champignons 
Fromages et Desserts
Crêpes sucrées 
Galettes des Rois 

Glaces

Cuisines du monde

Equipez votre cuisine


Un champignon de la vigne attaque
la qualité des vins


Alors que le Mildiou est le responsable majeur de la baisse de 7% de la vendange 2007(*) , la filière viticole doit faire face à un autre ennemi historique : l'Oïdium de la vigne. Ce champignon parasite affecte la vendange en quantité mais aussi en qualité. Le risque est majeur puisqu'il peut rendre les vins imbuvables. Le programme de recherche "In vino qualitas" vise à sécuriser la vinification.
(*) : Bilan Agreste conjoncture (Ministère de l'agriculture – septembre 2007)

L'Oïdium se développe dans les vignobles français. Le champignon-parasite sort de sa région traditionnelle : le pourtour méditerranéen. Il touche de plus en plus les vignobles du Nord-Est (Bourgogne-Champagne et Alsace) et de l'Ouest de la France (Cognac et Bordelais).



La cause de ce phénomène semble due aux modifications du climat. Depuis la fin des années 1990, l'augmentation des températures moyennes ainsi que des pluviométries printanières et estivales moins abondantes sont favorables à l'Oïdium. En Champagne, un tiers des parcelles suivies par les techniciens du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC)(**) , est atteint par l'Oïdium.
(**) : Source : étude publiée par le CICV, chiffres pour 2006



S'il existe de nombreuses études sur la biologie de l'Oïdium et sur les méthodes de lutte, "In vino qualitas" présente une nouveauté : mesurer l'impact de la maladie sur le vin lui-même. L'Institut Coopératif du Vin (ICV) et BASF Agro ont initié une expérimentation en 2006, poursuivie en 2007. Objectif : définir des seuils de nuisibilité de l'Oïdium sur la qualité du vin. Ce programme doit aussi déterminer les meilleures techniques de vinification pour corriger les défauts induits par la maladie.



"Les défauts dans les vins se repèrent très vite dès de faibles niveaux d'attaque du champignon sur la vendange. Ils deviennent rédhibitoires en cas de fortes attaques. A la dégustation apparaissent des arômes désagréables (soufrés, caoutchoutés,..), en bouche des sensations de fortes astringence et d'amertume. Sur des vendanges très attaquées, la mise en oeuvre de vinifications coûteuses et sophistiquées ne parvient pas à gommer les défauts et à rendre le vin marchand" commente Jacques Rousseau oenologue à l'ICV.



Elle a pour but de confirmer les résultats 2006, d'affiner les seuils de nuisibilité impactant la qualité du vin et d'adapter les technologies oenologiques appropriées en fonction des degrés de contamination des grappes de raisins par la maladie. Les conclusions finales du programme "In vino qualitas" seront présentées en mars 2008 lors d'une séance de dégustation de ces vins expérimentaux commentée par l'ICV.
© 2000-2020 Cooking2000